The Little Wonders

072 — The Little Wonders — Les petits miracles
(3 janvier 1964) — saison 1963/64 – nº20
ITV, 11 janvier 1964 — 13ème rue, 21 mai 1998

SCÉNARIO

Eric Paice

RÉALISATION

Laurence Bourne

SUPERVISION DU SCÉNARIO

Richard Bates

DÉCORS

Richard Harrison

PRODUCTEUR

John Bryce

RÉSUME DE L’ÉPISODE

L’arrestation d’un ecclésiastique n’est pas chose courante. En outre, le révérend Harbotte porte sur lui un véritable petit arsenal. Et, dans sa mallette, on découvre une insolite poupée à la tête brisée. Cathy confie le jouet à une clinique de «réparation» pour poupées. Mais, lorsqu’elle le récupère, le jouet contient un microfilm…

À PROPOS DE CET ÉPISODE

  • Dans Chapeau melon et bottes de cuir, au royaume de l’imaginaire, le livre de Didier Liardet (éditions Yris), le titre de l’épisode est «L’habit ne fait pas le moine».

CONTINUITÉ

  • Dans la salle de classe (photo n°1), on retrouve le cheval à bascule déjà vu dans Ne vous retournez pas – saison 1963/1964 (photo n°2).Dans la salle de classe (photo n°1), on retrouve le cheval à bascule déjà vu dans Ne vous retournez pas – saison 1963/1964 (photo n°2).
  • Comme dans l’épisode précédent, on voit le logo triangulaire d’ABC par transparence tout au long du générique de fin (en bas à droite de l’écran).

OBSERVATIONS

  • Quelle est cette curieuse affiche présente dans le bureau de l’aéroport («Français, engagez-vous !») ?
  • Une arme, un pistolet Luger (arme notamment utilisée par l’armée allemande durant la première et seconde guerre mondiale, facilement identifiable par sa forme caractéristique), est dissimulée dans les pages d’un livre.
  • Steed et Cathy s’attaquent à BIBLIOTEK, un groupe mafieux opérant dans le Commonwealth. Le Commonwealth of Nations est l’association, créée après la première guerre mondiale, des pays ayant fait partie de l’ancien empire britannique. C’est le souverain du Royaume-Uni qui le dirige.
  • L’action se déroule dans l’école primaire de Saint Timothy. Une partie de l’action de Voyage sans retour – saison 1965/1966 se déroule également dans une école primaire. Dans les deux cas, on n’y voit pas d’enfants.
  • Cathy collectionnait les poupées autrefois. Les poupées Simon & Halbig existent bel et bien : c’est une importante usine allemande de fabrique de poupées de porcelaine. En 1920, ils commercialisent même une poupée qui parle et marche ! La poupée présentée dans cet épisode date de 1890.
  • Steed se fait surnommer Johny l’étalon par ses camarades de BIBLIOTEK.
  • A 34‘’52″, on peut voir Steed embrasser Cathy pour faire croire qu’elle est sa petite amie ! On peut retrouver une telle familiarité de Steed avec sa partenaire dans Who’s Who??? – saison 1967.
  • Cathy possède des connaissances solides en chimie. Elle connait l’effet de la bromacétone (CH3COCH2Br). C’est effectivement un puissant lacrymogène, d’action violente, mortelle à forte concentration. Ce gaz est apparu en Allemagne sous le nom de «B stoff» en juillet 1915,
  • La scène à la mitraillette à la fin du deuxième acte rappelle une scène similaire dans Mort en vol – saison 1962/1963.

DISTRIBUTION

Fingers : Kenneth J. Warren
Bishop : David Bauer
Sister Johnson : Lois Maxwell
Beardmore : Tony Steedman
Harry : Harry Landis
Big Sid : John Cowley
Gerda : Rosemarie Dunham
Hasek : Frank Maher
Porter : Alex MacDonald
Coalman : Mark Heath
Thugs : Christopher Robbie & Rick Jones

DÉJÀ VUS DANS…

Kenneth J. Warren : Le trapèsiste, Inter–crime, Caméra meurtre
David Bauer : Maille a partir avec les taties
Tony Steedman : Faux témoins
Frank Maher : Le cinq novembre, Balles costumées, Meurtres à épisodes

LES ACTEURS

  • Kenneth John Warren (1929-1973) : voir Inter–crime
  • David Bauer (1917-1973), né à Chicago, a joué dans Le saint (L’élément du doute, 1962, Judith, 1963, Iris, 1963, Une épouse modèle, 1963, Le trésor mystérieux, 1967), fut le numéro deux dans un épisode du Prisonnier (Musique douce, 1968), a également joué dans Les champions (L’expérience, 1968), Département S (Où se cache Christopher Lomax, 1969), et Jason King (Qui veut acheter un feuilleton ?, 1971). Au cinéma, il a joué dans deux épisodes de James Bond : un diplomate américain (non crédité) dans On ne vit que deux fois, 1967, avec Sean Connery et Mr. Slumber dans Les diamants sont éternels, 1971, toujours avec Sean Connery.
  • Lois Maxwell (1927, Ontario, Canada-2007) a joué dans Destination danger (Poste de confiance, 1960) , Le Saint (Intermède à Venise, 1966, Dalila a disparu, 1967), Département S (Le fantôme de Mary Burnham, 1970) , Amicalement vôtre (Une rancune tenace, 1972). Au cinéma, elle fut Miss Moneypenny dans pas moins de 14 films de la saga des James Bond (de 1962 avec Sean Connery à 1985 avec Roger Moore avec qui, dit-on, elle est une amie proche). Elle est ainsi la deuxième actrice des 007 en nombre d’apparitions, juste après Desmond Llewelyn (1913-1999), Q, qui en totalise 17.
  • Tony Steedman (1927-2001) a joué dans Les champions (L’avion fantôme, 1968), Département S (Six jours, 1969), Jason King (A red, red rose for ever, 1971) et Les professionnels (Le traître, 1978).
  • Harry Landis (1929) a joué dans Le saint (Le fugitif, 1966) et Jason King (Une page avant de mourir, 1971).
  • Frank Maher (1922-2004) : voir Le cinq novembre
  • Mark Heath est né à Kingston en Jamaïque (devenue indépendante en août 1962). Il a joué dans Destination danger (La franchise paie toujours, 1965) et dans Mission casse cou (Cet homme est dangereux, 1985).
  • Christopher Robbie a joué dans Mission casse cou (Pitié pour Harriet, 1985).
  • Rick Jones a joué dans Le saint (Le jeu de la mort, 1967).

AUTRES PAGES À CONSULTER