The Secrets Broker

066 — Le marchand de secrets — The Secrets Broker
(19 octobre 1963) — saison 1963/64 — nº14
ITV, 1er février 1964 — 13ème rue, 28 mai 1998

SCÉNARIO

Ludovic Peters

RÉALISATION

Jonathan Alwyn

SUPERVISION DU SCÉNARIO

Richard Bates

DÉCORS

Anne Spavin

PRODUCTEUR

John Bryce

RÉSUME DE L’ÉPISODE

Après l’assassinat d’un de ses collègues, Steed remonte la piste des meurtriers et se rend chez un négociant en vins, dont la carte de visite a été retrouvée sur les lieux du crime…

LE MOT DE LA FIN

De retour à l’appartement de Cathy, nos deux agents dégustent une des bouteilles que Steed avait commandé. Celui ci s’étonne des connaissances plutôt pointues de sa partenaire : elle reconnait un château Grillet de 1953 (discret, mais bien charpenté !). Château Grillet est la seule appellation en France qui est détenue par un seul domaine. De nos jours, une seule de ces bouteilles coute au minimum 100€.

À PROPOS DE CET ÉPISODE

  • Seul et unique scénario de Ludovic Peters pour la série. D’après IMDb.com, il est l’auteur de seulement sept scénarios pour la télévision. Dommage.
  • D’après The Avengers forever, des scènes ont été tournées un jour à l’avance, le 18 octobre 1963.
  • Hasard ou coïncidence ? David Marshall, l’ami de Steed qui a été assassiné est le nom d’un des décorateurs de cette saison (six épisodes).

CONTINUITÉ

  • Pour illustrer son propos, Steed commence à sortir de son portefeuille la carte de visite du magasin de vin avant même que Waller lui pose la question de savoir par qui il avait été recommandé.
  • A 46’15”, quand Marion entre dans le bureau, elle allume la lumière mais rien ne se passe. Un problème du même ordre s’est produit dans Seconde vuesaison 1963/1964.

OBSERVATIONS

  • On retrouve le visiophone de Cathy vu dans l’épisode précédent. Cette fois l’écran (noir et blanc) est intégré au mur et il est inutile d’allumer l’écran pour voir qui sonne à la porte (le curieux téléphone mural blanc a disparu, voir L’homme aux deux ombres – saison 1963/1964).
  • Cathy visionne des diapositives afin de préparer une conférence pour l’Institut d’Anthropologie. En arrivant, Steed en remarque une en particulier : «Very nice !».
  • A 13’50”, Cathy se sert un verre d’une curieuse bouteille : n’est ce pas la cette même bouteille qui contenait le parfum «Boutique» de Fernand (voir La baleine tueuse – saison 1962/1963) ?
  • A 14’44” et à 20’10”, on entend le seul thème musical qui va survivre lors du passage au format film (surtout entendu dans la saison 1965/66).
  • A 22’36”, sur le carton contenant le vin que Steed vient d’acheter, on peut lire «…of Shelsea, wine merchants». Le véritable nom est gommé.
  • A 36’32”, on retrouve dans le bureau du centre de recherches la même chaise en métal vue dans Le cinq novembre.
  • En général, quand il est question de vin ou de gastronomie dans Chapeau melon, les mots en français fusent (voir Mort à la cartesaison 1963/1964 ou Meurtre par téléphonesaison 1965/1966). C’est également le cas ici quand Steed lance un «touché» à Cathy ou encore avec Mrs Wilson «A liaison dangereuse» (allusion au roman épistolaire écrit par Pierre Choderlos de Laclos, 1782, narrant le duel pervers et libertin de deux membres de la noblesse française du XVIIIe siècle, la marquise de Merteuil et le vicomte de Valmont).
  • Steed goute un Chambertin de 1952 (vin rouge de Bourgogne). Il identifie très facilement le cépage : un pinot noir. Il avait peu de chance de se tromper, ce cépage est à l’origine des grands crus de Bourgogne.
  • Steed n’apprécie pas trop les Sauternes, surtout s’il ne vient pas du château d’Yquem (premier cru supérieur classé) ! En effet, Steed goute ici un Rayne–Vigneau (premier cru classé). Le vin de Sauternes est un vin liquoreux (blanc) de Bordeaux située sur les communes de Sauternes, Bommes, Fargues, Preignac et Barsac.
  • Willis précise que tous les vins du Rhin qu’il propose sont des rieslings, c’est un cépage blanc planté principalement en Allemagne, mais aussi en Alsace et en Moselle. Il est reconnu comme l’un des meilleurs au monde.
  • D’après Steed, Lafite–Rothschild est bien plus que du vin, c’est une inspiration ! Le château Lafite–Rothschild est un domaine viticole réputé du Médoc, situé sur la commune de Pauillac. Il produit l’une des vins de Bordeaux les plus prestigieux, qui porte ce même nom.
  • Lorsqu’il discute avec Willis dans la cave, Steed nous parle de son père, probablement par jeu. Ainsi, après la disparition du Harteinsch, son père, qui était un homme de caractère, a juré de ne plus boire de vin du Rhin, et il en est mort ! Qu’est ce que le «Harteinsch» ? De quoi veut–il parler ?

DISTRIBUTION

Mrs. Wilson : Avice Landon
Waller : Jack May
Allan Paignton : Ronald Allen
Frederick Paignton : John Stone
Marion Howard : Patricia English
Cliff Howard : John Ringham
Jim Carey : Brian Hankins
Julia Wilson : Jennifer Wood
Bruno : Valentino Musetti

DÉJÀ VUS DANS…

John Stone : Le joker, Du bois vermoulu
Patricia English : Mission à Montréal, Interférences
John Ringham : L’économe et le sens de l’histoire
Valentino Musetti : Le décapode, Mort à la carte, Le retour du traître, Le quadrille des homards

LES ACTEURS

  • Avice Landon (1910-1976) est née au Pakistan. On a pu la voir dans un épisode du Saint (Des femmes si douces, 1963).
  • Jack May (1922-1997) a joué dans Destination danger (L’enlèvement, 1965).
  • Ronald Allen (1930-1991) a joué dans deux épisodes de Destination danger (Le colonel Rodriguez, 1960 et Voyage de noces, 1961).
  • John Stone (1924) a joué dans Le saint (Le fourgon postal, 1965), Les champions (Douze heures à vivre, 1968), Amicalement vôtre (L’un et l’autre, 1971). Mais aussi dans un James Bond, On ne vit que deux fois avec Sean Connery (1967).
  • Patricia English est née à… Detroit aux Etats-Unis ! Elle débarque en Angleterre en 1956. Elle a joué dans Les champions (Le recherché, 1969), Département S (Le dernier train pour Redbridge, 1969) et Jason King, son dernier rôle) (Zenia, 1972).
  • John Ringham (1921) a joué dans Le saint (Le Noyé, 1968). Récemment, on a pu le voir dans V comme vendetta (2005), film adapté du comic d’Alan Moore et David Lloyd faisant référence à la conspiration des poudres (voir Le cinq novembre).
  • Valentino Musetti : voir Mort à la carte

AUTRES PAGES À CONSULTER