The Living Dead

111 — The Living dead — Le mort vivant
(décembre 1966/janvier 1967) — saison 1967 — nº7
ITV, 25 février 1967 — Antenne 2, 19 septembre 1987

SOUS–TITRE

Steed finds a mine of information — Emma goes underground

SCÉNARIO

Brian Clemens basé sur une histoire d’Anthony Marriott

RÉALISATION

John Krish

RÉSUME DE L’ÉPISODE

L’apparition d’un soi–disant fantôme amène les Avengers à s’intéresser à une petite localité. Après la mystérieuse disparition de Mrs Peel, Steed s’aventure dans une mine abandonnée qui semble intriguer les villageois. Un passage secret fait découvrir à l’agent au chapeau melon une ville souterraine. Une puissance ennemie se prépare le moment venu à prendre possession de la Grande–Bretagne.

ÉPILOGUE

Mrs Peel en salopette blanche examine la Bentley de Steed et y découvre quelque chose d’anormal ! «Ghosts, Sir. You’ve got ghosts in your engine.» [Des fantômes, monsieur. Vous avez des fantômes dans votre moteur.]

À PROPOS DE CET ÉPISODE

  • Le scénario de Brian Clemens est basé sur une histoire d’Anthony Marriott, auteur de la pièce de thêatre No sex, please, we’re british (Pas de sexe, s’il vous plaît nous sommes anglais).
  • Beaucoup de points communs entre cet épisode et Voyage sans retour de la saison précédente.
  • Commentaire de Macnee pour cet épisode : «Nous considérions que la relation physique entre Steed et Emma allait de soi. Des scènes intimes auraient été déplacées et auraient alourdies l’intrigue. Nos rapports étaient courtois et légèrement ambigus. Ce qui convenait à l’époque et à la série.» – (source : bonus DVD)
  • La séquence finale où Mrs Peel abat le peloton d’exécution fut jugée trop violente et interdite aux États–Unis. La version US a donc un passage où l’image disparaît… Mais pas le son !
  • Hammer Films est un studio de production britannique spécialisé dans le film d’horreur, qui eut son heure de gloire entre 1955 et 1970. Un nombre impressionnant de réalisateurs et de comédiens signèrent avec la firme. Parmi les réalisateurs, on peut noter Terence Fisher, Freddie Francis, Roy Ward Baker, Val Guest, Don Sharp, John Gilling et Joseph Losey. Parmi les scénaristes, il y a eu Jimmy Sangster, Sid Collin, Val Guest ; quant aux comédiens, dont la liste est longue, on retiendra surtout les noms des deux vedettes maison qu’étaient Christopher Lee et Peter Cushing, mais également Julian Glover et Barbara Shelley (Bons baisers de Vénus)… La Hammer, incapable de se moderniser en s’adaptant aux nouvelles technologies, s’éteint en même temps que celui qui a contribué à son succès : Terence Fisher.

CONTINUITÉ

  • Commentaire de Cyd Child, doublure de Diana Rigg sur la fameuse scène d’action ratée : «Dans la scène de la cellule, je devais soulever le geôlier et tourner sur moi même ; et on voyait mon visage. Lors de la diffusion, ce fut la panique : on allait savoir que Diana était doublée, ce qu’on voulait éviter. Finalement, les spectateurs n’ont rien remarqué !» – (source : bonus DVD)

OBSERVATIONS

  • Steed mélange ses classiques : «exit» n’est pas du grec «exodus» mais du verbe latin «exire» conjugué.
  • Mandy Mackay porte le manteau de fourrure noir & blanc que Mrs Peel possède dans la saison 1695/66 !
  • FOG n’a rien à voir avec le brouillard : c’est l’abréviation pour Friends Of Ghosts et SMOG signifie Scientific Measurement Of Ghosts.
  • L’inscription de la pierre tombale : «Rupert Staplow, the fifteenth duke of Benedict. His body lies we know not where, lost in the Benedict mine disaster.»
  • Sur les cartons, on peut lire «Handle with care – McC.T.Ltd, Sun tan lotion». Une crème solaire écossaise !

DVD

  • À partir du troisième volume de la saison cinq (collection kiosque), le générique est (enfin) en version originale. Parmi les différences notables, l’apparition du panneau «The Avengers in color» destiné principalement au public américain d’où l’orthographe du mot «color». Peu de foyers britanniques avaient un téléviseur couleur lors de la première diffusion de la cinquième saison. Les autres différences : le titre The Avengers est apposé sur une image différente pendant le générique, le titre de l’épisode est en anglais, ainsi que les sous–titres initialement conçus pour la presse, et, bien évidemment, les sous–titres anglais sont également disponibles à partir de ce volume.

DISTRIBUTION

Masgard : Julian Glover
Mandy : Pamela Ann Davy
Geoffrey Howard : Marion Crawford
Kermit, le hermite : Jack Woolgar
Hopper : Jack Watson
Rupert : Edward Underdown
Olliphant : John Cater
George Spencer : Vernon Dobtcheff
Tom : Alister Williamson

DÉJÀ VUS DANS…

Julian Glover : Un Steed de trop, Double personnalité, Mademoiselle Pandora
Marion Crawford : Les espions font le service
Jack Watson : La poussière qui tue
Edward Underdown : Cœur à cœur
John Cater : Le cocon, Mort en magasin
Vernon Dobtcheff : Avec vue imprenable, Haute tension
Alister Williamson : Neige brûlante, Brought to book

LES ACTEURS

  • Vernon Dobtcheff (1934, France) a joué dans plus de 250 films ou séries. Il est à l’affiche entre autres, au cinéma dans The assassination bureau (avec Diana Rigg), Le crime de l’Orient Express, L’espion qui m’aimait, Le nom de la rose. À la télévision, il a participé aux séries Le saint, Les champions, Poigne de fer et séduction, Le retour de Sherlock Holmes, mais aussi à deux épisodes de l’excellente série française Les brigades du tigre, ainsi qu’à un épisode de l’exécrable Marie Pervenche !
  • Julian Glover (1935) est une figure emblématique des Avengers. C’est un familier des séries britanniques depuis les années 60 : Le saint, Les champions, Jason King, Paul Temple, Regan, Taggart, Cadfael. Des apparitions au cinéma dans les années 80 dans L’empire contre attaque, Rien que pour vos yeux et Indiana Jones et la dernière croisade.
  • Jack Watson (1915–1999) fut instructeur de la Royal Navy pendant la seconde guerre mondiale.

SONOTHÈQUE

Musique enjouée
Musique du mort vivant

AUTRES PAGES À CONSULTER

TITRES DANS LES AUTRES LANGUES

• Allemagne (Mit Schirm, Charme und Melone) : Der Geist des Duke von Benedikt
• Italie (Agente speciale) : Il morto vivente
• Espagne (Los vengadores) : Los Muertos Vivos
• Hollande (De Wrekers) : De levende doden